INSCRIPTION
CONNEXION

Commerce à Vienne : arrivée de « la Fée Maraboutée » et campagne de pub pour le prêt-à-porter


Thierry Kovacs mardi, avec au-dessus de lui une des affiches de la future campagne de pub en faveur de la richesse du prêt-à-porter viennois
Du nouveau concernant le projet de parking de l'hôtel-de-ville ? Même si tout ne se passe pas toujours comme prévu, le commerce à Vienne est engagé dans une dynamique qui devrait s'accentuer. Tel est l'enseignement que l'on peut tirer de la deuxième conférence commerce organisée mardi 16 mai à la salle-des-fêtes, par Thierry Kovacs, maire de Vienne, en présence d'une centaine de commerçants.

L'un des projets phares de la municipalité, le projet de parking de l'hôtel-de-ville est bloqué, on le sait par les demandes jugées exorbitantes de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) pour les fouilles archéologiques. Thierry Kovacs a donc prévu d'effectuer un recours en direction du tribunal administratif.

Ce ne sera peut-être pas nécessaire. En effet, le maire de Vienne a annoncé qu'une réunion de conciliation, souhaitée par le préfet vise à « rechercher une solution amiable. S'il y a procès et si nous gagnons, cela fera jurisprudence » a expliqué Thierry Kovacs. Ce que craindrait donc l'administration.

Pour le maire, en tout cas : « Sur ce parking, je ne lâcherai rien ! »

Autre secteur où ça coince aussi question travaux : la zone piétonne. Thierry Kovacs a confirmé qu'il y allait avoir du retard et que tout ne serait pas terminé pour le Festival de Jazz, mais à l'automne. L'un des points noirs : la rue Teste du Bailler.

Enfin, la voie verte le long du Rhône dont les travaux ont été par deux fois reportés se dérouleront juste après Jazz à Vienne, le 16 juillet. Des travaux lourds en perspective.

En revanche, question commerce, la principale annonce concerne l'arrivée d'une nouvelle enseigne, rue Clémentine : « la Fée Maraboutée » ; et ce, après LDLC qui s'installera en septembre cours Brillier, à l'emplacement des anciens locaux de l'Office du tourisme.

« La Fée Maraboutée » : une marque de vêtements et accessoires milieu de gamme au style «aty­pique mais féminin» qui, à l'origine était régionale, car fondée à Roanne, dans la Loire, avant d'être reprise par un fonds d'investissement européen, Silver Fleet. Son ouverture n'est plus qu'une question de jours...

Le maire annonça également le lancement d'une grande campagne, à Vienne, mais aussi autour de Vienne en faveur des magasins de prêt-à-porter viennois :  « Sur les 555 commerces que compte Vienne, on totalise un peu plus d'une centaine de magasins de prêt-à-porter, ce qui représente un total de 450 marques ! Et ce, contre seulement quarante magasins, par exemple au pôle de commerce de la Confluence. Nous offrons à Vienne un plus grand choix, mais cela se sait peu et il nous faut le faire savoir », a lancé Thierry Kovacs.

Une campagne de pub, notamment sur des panneaux 4X3 en faveur de la richesse du prêt-à-porter Viennois va ainsi être lancée, non seulement à Vienne, mais aussi dans les communes alentours et de la périphérie lyonnaise.

Bonne surprise, enfin, selon les statistiques divulguées lors de cette « conférence commerce », Vienne n'a perdu que 1,8 % de ses commerces entre 2007 et 2016. C'est l'équipement de la maison qui a le plus souffert (- 43 % de commerces en moins), au bénéfice notamment des cafés hôtels restaurants : + 7 %, un chiffre qui tend à aller contre une idée reçue...

Posté le 16/05/2017 par

À lire aussi

Envoyer à des amis
Envoyer par Sms

Vous trouvez que cet article est intéressant ?
Faites-le savoir !

l'article les intéresse
Soyez le premier à montrer votre intérêt pour cet article !