INSCRIPTION
CONNEXION

Création d'un grand Campus Numérique lors de la rentrée prochaine à Lyon-Confluence


On pourra y entrer sans diplôme pour certaines formations, être sourd ou handicapé : la Région ouvrira à la rentée 2017 un Campus Numérique formant de 5 à 600 élèves de tous âges. Et plus encore, d'ici trois ans...

Toutes les études montrent que la région est loin de figurer parmi les meilleures en matière de Numérique. Auvergne-Rhône-Alpes est même seulement quinzième européenne pour son PNB numérique !

D'où la volonté de Laurent Wauquiez, le président du Conseil régional de créer un grand Campus Numérique destiné à pallier l'un des freins au développement du secteur informatique : le manque de compétences sur le marché. Beaucoup d'entreprises cherchant à embaucher ne trouvent pas les spécialistes informatiques dont elles ont besoin.

Ouvert à la rentrée prochaine, ce Campus sera installé à deux pas du Conseil régional à Lyon-Confluence, au sein de l'immeuble « King Charles », une ancienne mûrisserie de bananes en cours de réhabilitation (photo).

On y trouvera d'abord le clone de l'Ecole 42 de Xavier Niel rebaptisée « le 101 » (cf le film Matrix) au sein de laquelle on pourra entrer sans aucun diplôme, mais aussi six autres écoles (*) proposant seize formations. Au final, près de cinq cents jeunes et moins jeunes, par ailleurs, seront formés sur près de 3 500 m2 sur ce site.

 Un appel à projets en direction des organismes de formation a amené... 78 candidatures. Le tri a été effectué par un jury de professionnels et d'élus. Il s'agit pour l'essentiel d'Ecoles de formation privées, parfois même pour certaines, accompagnées d'entreprises.

 On y trouve ainsi aussi bien la prestigieuse EMLyon qui amènera une vingtaine de chefs d'entreprise à la transition numérique, que le CESI qui fera jouer l'ascenseur social ; ou encore, « Signes et formation » qui formera des sourds en langage des signes, etc.

 Mais c'est sans doute l'Ecole «  IT Akademy » qui formera les plus gros bataillons : près de 150 personnes en formation initiale et continue, à la cyber-sécurité, au management de l'information, au métier de développeur, etc.

 Des formations extrêmement larges puisque ce Campus de préfiguration produira aussi bien des « codeurs » sans diplômes officiellement reconnus, mais trouvant du travail dès leur sortie de l'Ecole, que des Bachelors ou des Bac + 5...
 Toutes ces formations ouvriront leur portes dès la rentrée prochaine. Et ce qui est intéressant, c'est que les deux tiers d'entre elles n'existaient pas auparavant.
 Avec ces propositions de formation portant sur 5 à 600 élèves, on sera certes loin, là, de combler le très important déficit en matière de compétences numériques dont souffre Auvergne-Rhône-Alpes.

 On estime que chaque année, de 2 à 3 000 postes dans le secteur du numériques ne trouvent pas preneurs dans la région, faute de centres de formation suffisants.

 C'est donc un premier pas méritoire, même s'il est insuffisant.

 Il s'agit pour le président de la région de démarrer son Campus, même à petite échelle, avant qu'il ne s'installe en 2020 sur l'ancien siège du Conseil régional à Charbonnières sur 11 hectares, cette fois. On passerait alors de 5 à 600 apprenants, à un chiffre qui, annonce-t-on devrait être nettement plus conséquent...

(*) Digital Campus ; CESI en collaboration avec Atos et Sup de la Mache ; EMLyon ; l'ESDES, la formation au management de l'Université Catholique de Lyon, IT Akademy, Signes et formation ; et l'Ecole de Code « le 101 ».
Posté le 04/04/2017 par

À lire aussi

Envoyer à des amis
Envoyer par Sms

Vous trouvez que cet article est intéressant ?
Faites-le savoir !

l'article les intéresse
Soyez le premier à montrer votre intérêt pour cet article !