INSCRIPTION
CONNEXION

La première boulangerie bio de Vienne, une SCOP, ouvrira ses portes au printemps


Khadija Rayass et Nicolas Ernst
Elle sera située au nord du quartier de l'Isle. Décidément, le bio prend ses marques à Vienne. Après quatre magasins spécialisés à Vienne et dans le Pays Viennois ( Régime et Santé, Satoriz, la Vie Claire, puis le dernier en date, l'Eau vive), voici venu le temps des commerces indépendants.

Un coiffeur bio a ainsi récemment ouvert ses portes place de la République comme l'a indiqué « vivre-vienne ».

La prochaine ouverture concernera une boulangerie bio qui prévoit de s'installer au nord du quartier de l'Isle. Ce sera une boulangerie coopérative (SCOP) dotée d'un volet insertion, via l'emploi de salariés réinsérés de la sorte.

Six personnes travailleront en effet dans cette future boulangerie bio qui constitue un investissement de 270 000 euros et qui sera le fruit d'un regroupement de deux pas-de-portes contigus.

A l'origine de ce projet, Nicolas Ernst et Khadija Rayass qui viennent du monde de l'insertion. Le troisième associé de la SCOP est un boulanger « Nous avons identifié qu'il y avait à Vienne une vraie demande pour ce type de boulangerie, lorsque nous avons évoqué ce projet, nous avons reçus de bons échos », explique Nicolas Ernst.

Pour parvenir à financer leur projet, les trois protagonistes à l'origine de la future boulangerie bio ont balayé large en matière de financement. Ils apporteront eux-mêmes 50 000 euros, sont accompagnés par France Active à hauteur de 40 000 euros, ils bénéficieront de 10 000 euros de fonds coopératifs et emprunteront 150 000 euros auprès de banques coopératives, mais aussi de banques plus classiques.

La boulangerie sera également accompagnée d'un bar à salades

Ce financement bénéficie aussi d'un volet de financement participatif, actuellement en cours, via la plateforme de crowdfunding Ulule (https://fr.ulule.com/les-coopains) avec un objectif de 10 000 euros. Mais selon Nicolas Enrst, « nous avons bon espoir d'aller au-delà ». D'ores et déjà d'ailleurs plus d'un tiers de cette somme a été récolté.

Ce financement participatif est aussi pour le couple une manière de se faire connaître et d'avoir une première base de clients.

Pour Nicolas Ernst, « Nous allons faire en sorte de nous approvisionner le plus possible à proximité de Vienne pour notre boulangerie. Nous fabriquerons et vendrons également de la pâtisserie. Nous compléteront enfin notre activité avec un bar à salades, un concept qui n'existe pas encore à Vienne. »

Ouverture des portes annoncée pour fin mars/début avril, une fois les travaux d'aménagement effectués.

Posté le 13/11/2016 par

À lire aussi

Envoyer à des amis
Envoyer par Sms

Vous trouvez que cet article est intéressant ?
Faites-le savoir !

l'article les intéresse
Soyez le premier à montrer votre intérêt pour cet article !