INSCRIPTION
CONNEXION

Thierry Kovacs déroule son programme économique devant près de 250 chefs d'entreprise et commerçants


Quel avenir économique pour Vienne ? Les quelque 250 chefs d'entreprises et commerçants qui avaient pris place jeudi à la salle des fêtes de Vienne pour la 1ère Conférence économique organisée par Thierry Kovacs, maire de Vienne entendaient bien avoir un réponse à cette question.

Cette Conférence économique était un engagement de campagne : pendant près d'une heure, Thierry Kovacs a déroulé les trois grands volets de son programme qui ressemble fort à un plan de mandature : en matière d'infrastructures de développement du commerce et d'accompagnement de la collectivité territoriale à la commande, à la demande et à la consommation.

De nombreux points ont déjà été abordés par vivre-vienne, mais cette soirée a permis de préciser le calendrier de certains projets ou d'en apprendre de nouveaux.

L'on a ainsi appris par la bouche du mare de Vienne que l'échangeur sud de Vienne à Reventin-Vaugris qui permettra d'emprunter l'autoroute en direction de Marseille ou de Lyon sans traverser la ville ou en évitant de se rendre à Ampuis devrait voir le jour en 2017 : les travaux devraient débuter en 2016.

33 000 habitants en 2020 ?

Le premier magistrat viennois a en outre confirmé son objectif de construire pendant sa mandature 1 200 nouveaux logements, avec cet objectif : un accroissement de la population viennoise qu'il a chiffré qui passerait ainsi de 30 000 actuellement à 33 000., soit uen augmentation de 10 %.

Sa volonté de ne pas augmenter les impôts, voire même les baisser en cours de mandature, passe par cet objectif pour le moins ambitieux. Un objectif qui semble cependant bien parti pur être atteint si ce rythme perdure : 180 nouveaux logements sont été construits en 2014.

Autre annonce faite : le futur et désormais célèbre projet de parking sous la place de l'hôtel de ville qui devrait avoir « entre 270 et 320 places » semble bien parti. « Les carottages n'ont révélé ni rocher, ni nappe phréatique proche : la nautre des matériaux est favorable à la construction : des galets et du sable », annonça le maire. Reste cependant avant le feu vert définitif, à attendre le résultat des fouilles qui vont s'engager jusqu'à la fin de l'année.

Requalification du Cours Romestang

Autre annonce : « Nous allons lancer une grande concertation autour du cours Romestang que nous voulons requalifier : la grande question sera de savoir si l'on garde ou pas le mail central. Il faudra que l'on dise à quoi ressemblera le cours Romestang de demain », expliqua-t-il

Thierry Kovacs annonça aussi la construction d'un parking à l'Espace Saint-Germain, en lieu et place du musée de la Draperie qui, lui, va déménager au sein des anciennes usines Dyant dans la vallée de la Gère. Il va falloir permettre l'arrivée de nouvelles voitures dues à la construction de nouveaux immeubles de bureaux : Amstrong (2 000 m2 de bureaux) livraison en 2016 et Appolo (4 300 m2 ) : livraison en 2019.

L'hôtel trois étoiles proche de 91 chambres verra bien, lui, le jour, comme prévu : sa livraison est programmée pour le printemps 2017.

Au bilan, la ville semble bien engagée dans un mouvement qui devrait lui permettre d'éviter la stagnation économique.

Il faut savoir qu'en Rhône-Alpes ce sont les villes moyennes comme Vienne qui souffrent le plus et perdent des habitants. Seule une action vigoureuse peut contrecarrer le phénomène d'attirance vers les grandes métropoles et les grand centres commerciaux.

Thierry Kovacs s'est engagé à effectuer chaque année de tels points d'étape.
Posté le 24/04/2015 par

À lire aussi

Envoyer à des amis
Envoyer par Sms

Vous trouvez que cet article est intéressant ?
Faites-le savoir !

l'article les intéresse
Soyez le premier à montrer votre intérêt pour cet article !